Notre métier

À la vie,
à la mer…

Grégory et Mathilde, les patrons du restaurant

Aussi loin que ses souvenirs le ramènent, Grégory a toujours voulu être marin pêcheur. Minot, alors que ses copains jouaient sur le sable de Gruissan, il embarquait sur le bateau de son grand-père maternel. Jeannot Boucadeille, figure du village, lui a transmis plus qu’un métier : la passion d’une vie. Alors, à 6-7 ans déjà, Grégory aidait à tirer les filets, ramenant anguilles et autres dorades à la criée.

8 ans plus tard, le regard toujours tourné vers la mer, CAP matelot et BEP maritime de pêche en poche, il monte sur les thoniers de Port-La Nouvelle direction les Baléares, Chypre… pour deux mois de pêche sans escale.

A 21 ans, Grégory est ainsi devenu patron pêcheur, avec, toujours pour port d’attache, Gruissan. Et pour horizon, la Méditerranée. Sillonnant la mer, à 5 miles des côtes, entre les Cabanes de Fleury et Port-La nouvelle, où l’attendent poulpes, thons, dorades, soles et mulets. L’été, c’est surtout sur les étangs qu’on le retrouve, prenant dans ses filets anguilles, loups, mulets, dorades et tenilles. 

Où qu’il se trouve sur l’eau, Grégory est dans son élément. « La pêche en mer a un côté très technique qui m’intéresse. En étang, c’est plus ancestral… on se retrouve seul, au milieu de la nature… On se vide l’esprit… on ne pense qu’à ça : la capture du poisson. C’est une liberté unique. »

Quand La perle gruissanaise, base conchylicole spécialisée dans la vente de coquillages et crustacés depuis 1989, cherche un repreneur en 2017, Grégory et sa femme Mathilde y voient là « l’opportunité d’une vie, une aventure à construire à deux ». Toulousaine de naissance, la jeune femme quitte son poste à la capitainerie de Gruissan pour assurer la gestion de leur nouvelle entreprise familiale. Un projet qu’ils ont imaginé à deux. « Vivre avec un marin pêcheur, c’est se marier avec la mer », aime à dire la jeune femme, qui a passé son diplôme et accompagne désormais Grégory sur l’eau, pour le seconder. Une découverte du métier pour Mathilde, devenue aujourd’hui une passion qu’ils partagent. Quant à Grégory, il peut enfin « valoriser (son) métier auprès des consommateurs. Cela me tenait à coeur de vendre mon produit frais directement aux clients. De montrer qu’à Gruissan, on peut manger de nombreux produits locaux de la mer ».

Ainsi, désormais, le fruit de sa passion, sitôt débarqué de sa barge, sa barque ou son bateau selon les jours, se retrouve sur les étals de La perle gruissanaise, proposé à la vente ou à la dégustation. Un concept de la pêche à l’assiette gage d’authenticité, reflet de la passion d’un couple.

Une équipe
à leurs côtés

Pour les épauler, Mathilde et Grégory peuvent compter sur Paula, Vanessa, Brigitte et Pascale à l’espace Coquillages, Mathieu et Nicolas pour l’ouverture des huîtres et l’écaillage des poissons, Harmony pour la confection des glaces. Dédé, lui, s’occupe de la livraison des restaurants tandis que le chef Franck règne sur les cuisines.

À bord

0
tonnes de thon

C’est le quota que Grégory est autorisé à pêcher chaque année. Une pêche exclusivement à la ligne, qui laisse « sa chance » au poisson.

Pêche au filet, à la canne ou à l’hameçon, aux casiers ou aux pots, Grégory utilise plusieurs méthodes selon qu’il se trouve en mer ou en étang, qu’il s’agisse de poissons, coquillages ou crustacés.

0
ans

Avant de devenir patron et de pouvoir exercer seul, un marin pêcheur doit travailler deux ans aux côtés de ses pairs.

nous contacter

Téléphone : 04 68 49 23 24
E-mail : perlegruissanaise@wanadoo.fr
Adresse : 6 avenue de l’Aiguille, 11430 Gruissan
Horaires d’ouverture :
Magasin / vente à emporter : tous les jours de 9h à 19h.

Espace dégustation : tous les jours de 10h à 18h.